[CRITIQUE] Overdriven Reloaded : Special Edition

Acheter le Jeu

C’est en octobre 2016 que paru pour la première fois un schmup indé français (s’il vous plaît), répondant au doux nom d’Overdriven Reloaded. Disponible sur Mac/PC/Linux, il faut bien avouer que le titre est passé plutôt inaperçu, malgré des mécaniques plus que convaincantes. N’ayez craintes, vous allez pouvoir vous rattraper, puisque c’est un peu plus d’un an après que le jeu reparaît sous l’intitulé Overdriven Reloaded : Special Edition, sur Xbox One et PC cette fois-ci !

Le Schmup est toujours là !

Bien qu’appartenant à un genre qui ne touche pas forcément tous les joueurs et joueuses modernes, Overdriven Reloaded en est pourtant un solide représentant. Et pour cause, il y a derrière ces « jeux de tir » tout un héritage Arcade porté par une communauté qui continue, années après années, à faire vivre le genre.

Nous retrouvons donc avec ce titre tout le sel qui donne ce petit goût pimenté aux parties arcades. Overdriven Reloaded ne fait pas qu’imiter un bête jeu de shoot classique : il prend également le pari de s’amuser avec ces codes en proposant des modes de jeux plus que sympathiques et en mettant en avant l’aspect co-op jusqu’à 4 joueurs.

Ainsi, vous pourrez bien entendu jouer de manière absolument classique (mode Histoire), navigant de niveaux en niveaux avec une difficulté allant crescendo. Ai-je dit classique ? Certes, mais aussi et surtout dynamique et nerveux, mettant les nerfs à rudes épreuves lorsque l’on arrive dans une phase délicate. Pour les plus téméraires d’entre vous, il existe le mode Arcade, reprenant les mêmes codes que les bornes de bars (3 continus max) et, pour celles et ceux qui voudraient définitivement prouver leurs supériorités au monde : le mode Maniaque. Pas de barre de vie, pas le droit à l’erreur (avec plus de continus en contrepartie).

Il y a une intelligence appréciable dans les mécaniques proposées qui fait que le titre se détache de la norme !

Pour continuer dans les divers modes de jeu, il existe également les modes « The Line » et « Puzzles ». Eux aussi peuvent se jouer jusqu’à 4 joueurs et détournent les règles d’un shooter classique pour y apporter une petite touche tactique/stratégique. Proposant des phases moins bourrines, mais plus élaborées, c’est vraiment plaisant d’y jouer à plusieurs, et cela donne lieu à des couacs plutôt surprenants (mais toujours drôle).

Pour le reste, il faut bien avouer que le titre regorge de petits éléments à dénicher. Débloquer des items, des modes, des succès et bien d’autres : le débutant comme le vétéran parviendra à trouver son bonheur sur de longues heures de jeu. Que demander de plus ?

Une excellente surprise pour les connaisseurs !

Pourtant, soyons francs, Overdriven Reloaded ne réinvente rien : mais il le fait bien ! Propre, techniquement maîtrisé, à bas prix (moins de 10€) et beaucoup plus jouissif (notamment en multi) que d’autres titres du même acabit qui sortent un peu à la va-vite : il y a là un réel travail qui aurait déjà dû bénéficier de plus de visibilité en 2016, lors de la sortie initiale.

Visuellement convaincant, il est à noter que les différents détails et effets visuels, malgré un écran très souvent surchargé, s’enchaînent à la perfection. Pas de freeze, de ralentissement ou de baisse de framerate (un point clé sur les jeux du genre) : le tout est fluide et s’aligne sur le tiers haut du panier shooter.

Rajoutez à cela une OST type, nerveuse et dynamique, qui redonne au tout une impulsion bienvenue. Le tout est cohérent et profite à l’univers proposé ici. Je profite d’ailleurs de cette critique pour adresser un petit mot au développeur du jeu : je pense que ce titre est (par)fait pour la Switch. Transporter une expérience pareille partout avec soi est un argument qui se suffit à lui-même pour inciter un achat.

Nous avons très vite envie d’y revenir pour prendre sa dose de « survitamine » et se défouler un bon coup avant de repartir.

Bref. Malgré une concurrence rude, notamment avec le monopole japonais sur ce genre de titres, Ovedriven Reloaded parvient à tirer son épingle du jeu. Proposant un léger dépoussiérage des codes établis pour s’amuser avec, tout en offrant un challenge plus que relevé pour tous les fans de hardcore : il fait mouche sur de nombreux points.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que malgré une simplicité évidente (on ne va pas réinventer la poudre avec de la poudre), le titre bénéficie d’une « intelligence » plutôt rare. Certes, c’est un shooter comme l’on en voit partout, mais avec ce petit plus qui nous fait comprendre que le jeu n’a pas été pensé à la légère. C’est méthodique, posé et réfléchi.

Overdriven Reloaded : Special Edition se positionne donc comme un titre frais et charmeur. Dans la continuité des dernières sorties, avec un polissage toujours efficace, il fait mouche et tape juste. Certes classique, voire timide, il parvient à insuffler la bonne dose d’énergie, de dynamisme et de contenu pour ne pas lasser ni agacer. Avec plusieurs modes adaptés à différents profils de joueurs, tout le monde pourra y trouver son compte : le débutant désireux de se lancer dans le genre à bas prix, ou le vétéran recherchant un défi supplémentaire à rajouter à son palmarès. En plus, c’est Français, c’est indé, et le TOMAGameStudio mérite largement de continuer son aventure et de nous offrir d’autres types de jeu toujours plus intelligents.

Points Forts

  • Nerveux et Dynamique
  • Mécaniques intelligentes
  • Les modes de jeux variés
  • Une DA convaincante
  • Fluide et stable
  • Le prix alléchant

Points Faibles

  • Reste enfermé dans du "classique"
  • Ecran vite surchargé et brouillon
  • Le scoring aurait pu être poussé plus loin

Très bon !

Féru de jeux vidéo, j'aime bien en parler, y jouer, le remettre en question et, surtout, écrire dessus ! J'avais déjà un pad NES dans le ventre de ma mère et je suis né en avance grâce à un cheat code !

Envie de réagir ?

Lost Password

%d blogueurs aiment cette page :