[INTERVIEW] Overdriven Reloaded : Les développeurs répondent à nos questions !

[INTERVIEW] Overdriven Reloaded : Les développeurs répondent à nos questions !

Overdriven Reloaded : Special Edition est un shoot’em up ayant récemment fait l’objet d’une critique sur le blog. Le studio en charge du développement, The One Man Army Studio (ou TOMAGame Studio), nous a fait l’honneur de répondre à nos questions : nous les en remercions encore une fois.

Learn the Geek :
Pouvez-vous présenter votre studio et les membres de l’équipe qui le compose ?

TOMAGame Studio :
Nous sommes un petit studio situé dans le sud de la France, près de Nîmes. Pour le moment, nous produisons surtout des jeux typés Arcade/Retro. Notre équipe est composée de 2 personnes, Maïlys Brouste, gérante, designer et graphiste 2D avec une préférence pour le pixel art, et Thomas Casamento, programmeur, designer et musicien. Pour Overdriven Reloaded, Gregory Lepers de LosGeekos Studio a participé à la refonte de nombreux sprites.

 

Learn the Geek :
Overdriven Reloaded avait déjà connu une sortie en 2016. Qu’est-ce qui vous a poussé à développer cette « Special Edition » ?

TOMAGame Studio :
Certainement l’envie de faire vivre le titre un peu plus longtemps et d’apporter encore plus de contenu à nos joueurs. Pour les indépendants, la durée d’exposition d’un titre est assez réduite.

Sortir une version étendue d’un jeu ou un DLC permet d’être vu un peu plus longtemps et de rajouter du contenu pour les joueurs de la première heure.

 

Learn the Geek :
Le Shoot’em Up, malgré de grands et indémodables classiques, reste toujours un genre de niche. Pensez-vous que cette culture se perd avec le temps ?

TOMAGame Studio :
Très certainement ! Mais heureusement il reste toujours quelques fans du genre.

 

Learn the Geek :
Quelles sont les étapes déterminantes dans la création d’un jeu ? Comment passe-t-on de l’idée à la pratique ?

TOMAGame Studio :
La première fois que l’on se lance dans la création d’un jeu, on ne sait pas toujours par où commencer. Avec le temps, la connaissance des langages de programmation et des outils de conception graphique, passer à la pratique devient beaucoup plus immédiat et facile.

On se pose plus trop de questions, on sait rapidement comment procéder. Cependant, les étapes déterminante restent toujours les mêmes, il est nécessaire d’avoir une idée précise de ce que l’on souhaite faire, en allant à l’essentiel, puis d’agrémenter seulement ensuite.

Il faut passer du temps à tester les mécaniques de jeu une par une, et à sonder son entourage à propos de leur ressenti sur le jeu. Il ne faut pas hésiter à faire de nombreux tests qui finiront par être jetés avant d’avoir quelque chose de satisfaisant.

Learn the Geek :
Que diriez-vous à un joueur afin qu’il craque pour Overdriven Reloaded ?

TOMAGame Studio :
Ce jeu est génial , essayez le !

 

Learn the Geek :
Pensez-vous déjà à des productions futures ? Des envies particulières pour un prochain titre ?

TOMAGame Studio :
Nous travaillons déjà sur deux titres : un plateformer/shooter en pixel art pour console et pour Steam (Windows/Linux/Mac) et un jeu de gestion pour téléphone mobile. Ils devraient tous les deux voir le jour cette année.

 

Learn the Geek :
Quels sont vos cursus ? Que conseilleriez-vous à quelqu’un désirant se lancer dans l’aventure de la création de jeu ?

TOMAGame Studio :
Maïlys a une licence d’art plastique, et a travaillée sur de la conception et de l’identité de produit en tant que graphiste. Thomas a une licence de musicologie et un master en informatique, et à travaillé chez Ubisoft pendant quelques années en tant que Data Manager puis en tant que Level-Designer.

Aujourd’hui il existe des cursus scolaires qui permettent de former à la création vidéo-ludique. Ceci donne évidemment plus de chances aux étudiants de trouver le job de leurs rêves à la sortie de l’école.

Pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure et débute en programmation et/ou en dessin sur ordinateur, ne visez pas trop haut pour votre premier projet, c’est souvent la première erreur, on veut en faire trop, et puis les premiers obstacles arrivent et on se décourage.

Il y a des tonnes de jeux fun à faire avec peu de choses. Une idée simple, une identité visuelle simple et cohérente, et on peut se lancer ! L’important est de se fixer des objectifs atteignables et d’aller jusqu’au bout de son projet.

 

Learn the Geek :
Merci d’avoir prit le temps de nous répondre. Nous vous souhaitons beaucoup de réussite et du succès pour Ovedriven Reloaded et vos titres futurs. À très bientôt on l’espère ! 🙂

TOMAGame Studio :
Merci ! Des bisous 😉

J’espère que cette interview vous a plu, et que cela vous a permis de connaître un développeur de plus. Je rappelle que Overdriven Reloaded : Special Edition est déjà disponible (la critique est visible ici). Si vous aimez le travail de TOMAGame Studio, n’hésitez pas à les soutenir pour leurs projets futurs !

Merci au studio d’avoir joué le jeu et merci à vous de m’avoir lu ! 😉

Féru de jeux vidéo, j'aime bien en parler, y jouer, le remettre en question et, surtout, écrire dessus ! J'avais déjà un pad NES dans le ventre de ma mère et je suis né en avance grâce à un cheat code !

Envie de réagir ?

Lost Password

%d blogueurs aiment cette page :