[BILLET] NX, Neo et Scorpio, ou comment adopter une politique laitière !

[BILLET] NX, Neo et Scorpio, ou comment adopter une politique laitière !

Sony avec sa PS4 Neo, Microsoft avec l’annonce de son récent projet Scorpio, ou encore Nintendo avec la très attendue NX ! Faisons un point sur la génération de console actuelle, et tentons de comprendre pourquoi cette dernière ne semble en faire qu’à sa tête et nous propose déjà un nouveau flot de bécanes à mi-chemin ! Car après tout, la question se pose : les consoles sont-elles vouées à adopter une stratégie de vente version « smartphone » ?

Pourquoi parler de ces gros éditeurs en particulier ? Simplement car, qu’on le veuille ou non, ce sont eux qui régissent le marché actuel, et, si leur réussite dépendent en partie des éditeurs tiers qui pactisent ou non avec eux, nous pouvons dire qu’ils influencent a minima le secteur, tant au niveau des tendances qu’au niveau des essors technologiques.

Jusqu’en 2016, une console dite « de salon » avait une durée de vie moyenne de 6 ans (plus ou moins variable). La Playstation première du nom, par exemple, est sortie au Japon en 1994, et tiendra le fil conducteur de cette première génération 3D jusqu’en 2000, date de sortie de sa petite sœur, la Playstation 2. En Europe, son prix était d’environ 350~400€ !

Force est de constater qu’en l’espace de 20 ans, les prix des nouvelles consoles n’ont que très peu variés de cette tranche, et celles et ceux qui ont tenté l’expérience de viser plus cher (comme la Playstation 3 à sa sortie, avec un prix avoisinant les 600€, ou la 3DO et ses 1000€) se sont lamentablement plantés. Le premier constat peut donc s’établir : depuis 20 ans, nous connaissons un pic de puissance technologique pour le même prix, ce qui est déjà une très bonne chose en soi !

billet-jeu-video-2016-adopter-politique-laitiere-1

Source : « laboiteverte« 

 

Pour ce qui est des jeux, l’avènement d’internet est venu bousculer tout ceci lorsqu’un jour, une certaine boîte nommée Valve décida d’utiliser ce réseau pour proposer une plateforme de vente de jeux en ligne : Steam ! Mine de rien, le dématérialisé venait d’être inventé ! Cette porte ouverte a permis de connaître une croissance exponentielle du nombre de jeux proposés aux consommateurs. Et en 2016, nous ne pouvons qu’appuyer ce constat : nous sommes pétés de jeux que ça n’en peux plus ! De plus en plus de joueurs possèdent des jeux qu’ils n’ont jamais terminés, alors que fut un temps, c’en était un devoir ! Aucune pierre n’est à jeter, rassurez-vous, cela tiens au fait que le temps de jeu de plus en plus limité d’un joueur (le travail, la famille, les loisirs, etc.) combiné au nombre de sorties hallucinantes de titres par jour ne permettent physiquement parlant pas de tout couvrir.

Partant de ce constat, difficile d’imaginer la sortie de nouvelle consoles alors que, pour ma part, je suis loin d’avoir fait le tour du catalogue PS4 (par exemple). Pourtant, on me fait bien comprendre que la PS4 Neo n’entravera pas mon expérience de joueur, que la PS4 « classique » continuera d’être alimentée, etc. D’un autre côté, on me fait également bien comprendre que la Neo sera bel et bien plus puissante, et mieux optimisée… pour le même prix ! C’est un peu comme en suer pour économiser et s’acheter une voiture, alors qu’un an plus tard, une Ferrari devient disponible au même tarif… Bref, en soi, je m’en moque, car j’achète uniquement ce qui couvre mes besoins, et tant que ma console favorite comblera mes attentes en matière de jeu, je n’aurai aucune raison d’en acheter une plus puissante. Ce qui me gêne, c’est la politique utilisée par ces éditeurs et les mauvaises habitudes que cela peut instaurer auprès des joueurs sur le long-terme !

Autant, cela peut se comprendre pour Nintendo, qui, en danger, a voulu reprendre le train en marche avec sa NX afin de concurrencer Sony et Microsoft (et accessoirement pour nous satisfaire nous, joueurs et joueuses). Par contre, j’ai vraiment beaucoup de mal à accepter les politiques des deux autres firmes qui ne jurent que par la Réalité Virtuelle (Neo) et la puissance brute (Scorpio). Quel est l’intérêt ? Va-t-on devoir se mettre à acheter les consoles comme on change de téléphone, en déboursant 400€ tous les 2-3 ans ? Comprenons-nous bien, je n’ai absolument rien contre les bécanes, mais plutôt contre la politique et le contexte dans lequel on nous les vends !

Ne devenons-nous pas des vaches à lait, promptes à crouler sous les DLC et le manque de respect ?

En effet, il y a toujours deux étapes majeures lorsque l’on propose un nouveau concept : d’abord, ça gueule, ensuite, ça accepte ! Les DLC me répulse, par exemple, ce qui ne m’empêche pas d’acheter des personnages sur Super Smash Bros. ou une extension de 20 heures de jeu sur The Witcher 3, qui ont des prix que l’on pourrait qualifier de « plus qu’honnête ». Par contre, payer 15€ pour 4 nouvelles cartes sur Call of Duty ? Là, je bloque ! Si je n’aime pas cette licence, ce n’est pas parce que le jeu est nul ou autre, mais parce que la politique commerciale en arrière-plan est tellement dégueulasse (et profite tellement de ses joueurs/joueuses) que j’ai l’impression, en y jouant, qu’une petite voix dans ma tête ne cesse de me rappeler : « t’es un pigeon ! ».

Et si, à leurs débuts, les DLC ont fait parler d’eux et ont générés un soulèvement massif de joueurs indignés, il faut bien avouer qu’aujourd’hui, c’est ancré dans les mœurs. Nous achetons des Season Pass comme la baguette de pain chez le boulanger et on tease une mise à jour comme si elle était un blockbuster. La tendance actuelle part, toujours de mon point de vue, vers une normalisation du foutage de gueule, à un point tel qu’un studio qui fait correctement son travail (comme CD Projekt Red) se voit considéré comme génial. Cependant, avec du recul, le studio polonais n’a rien fait d’extraordinaire : il a simplement respecté ses valeurs et respecté les joueurs !

A-t-on pris à ce point cette mauvaise habitude de croire que se faire bien traiter relève du génie ? Le joueur de 2016 est-il devenu si superficiel au point de juger l’avenir du jeu vidéo en Téraflops ?

Alors imaginez un peu ce qu’un nouveau trio, empiétant sans vergogne aucune sur les plates-bandes des consoles actuelles, viendrait provoquer (toujours en pensant sur le long-terme). Cela marquerait l’ère du tout dématérialisé, pour commencer, qui se poursuivrait avec le cross-plateforme. Si ces méthodes n’ont rien d’horribles, j’ai plutôt peur pour les utilisations qui en seront faites.

En effet, des consoles plus puissantes permettront de sortir des blockbusters plus dense et surtout plus régulièrement, ce qui conduira inexorablement à bâcler les jeux pour les sortir plus vite (plus une version en VR, une version PC, une version Console, etc.). Les jeux fait « à la va-vite » seront corrigés avec des Patchs Day One plus conséquents, qui accessoirement seront distribués en plus grand nombre, voire en permanence, et, pour finir, les DLC termineront le travail en nous achevant. Déjà qu’à l’heure actuelle, les jeux que nous achetons sont incomplets et truffés de bugs, et que ce problème n’est même pas réglé, les éditeurs se lancent dans des plans mirobolants.

Petit à petit, nous assistons à une nouvelle guerre des consoles, mais qui a l’effet de pétard mouillé. En revanche, ce qui est bien réel, c’est que ces machines auront une influence certaine sur le jeu vidéo en général, et, à fortiori, sur nous joueurs et joueuses.

De plus, être gamer en 2016 coûte cher, très cher, même. Entre les téléphones, les PC à renouveler périodiquement, Internet, les jeux, les accessoires, la vie quotidienne… Qu’il est difficile de profiter pleinement de tout ceci, car au final, nous avons pris l’habitude de recycler notre matériel machinalement, ce qui, au final, nous fait nous rendre compte qu’il y a toujours quelque chose à acheter. Nous sommes dans un cycle de consommation et du « jetable » permanent, ce qui est assez dommage, car le mythe des consoles, qui de tout temps se sont voulus être du côté prolétaire ET identitaire (à savoir un achat unique qui, au moins, avait le mérite de tenir 6-7 ans) est en train de partir en fumée pour ne devenir qu’un bête produit de consommation se faisant remplacer dès qu’il y a quelques Gigaoctets à prendre par-ci par-là.

En soi, le combo NX, Neo et Scorpio fait naître une certaine impatience, ne serait-ce que pour la curiosité. Mais encore faudra-t-il faire autrement qu’adopter une politique laitière !

Les consoles (re)deviennent, petit à petit, plus importantes que les jeux en eux-même, et savez-vous ce qui s’est passé la dernière fois que cela s’est produit ? Le crack de 83 ! 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Cette orientation vous fait-elle aussi peur qu’à moi ?

« Ce billet ne représente que mon avis, il n’est en aucun cas un discours unique et inattaquable ! »

Féru de jeux vidéo, j'aime bien en parler, y jouer, le remettre en question et, surtout, écrire dessus ! J'avais déjà un pad NES dans le ventre de ma mère et je suis né en avance grâce à un cheat code !

Envie de réagir ?

Lost Password

%d blogueurs aiment cette page :